Site d’informations
agricoles et culinaires

S'abonner
à la lettre d'info

Pour découvrir la ferme
et vous abonner à nos paniers :

Biaujardindegrannod.fr

Radis Red Meat

De nombreux radis d’hiver d’origine asiatique viennent compléter la vaste diversité des radis indigènes pour la consommation hivernale. Ainsi, le radis à chair rouge nous propose son craquant, sa jutosité et son rouge lumineux tout au long de l’hiver. Et il est très doux !

Mois de disponibilité : 

À la cuisine

À la cuisine

Salade

Coupé en tout petits cubes, le radis chair rouge colore et accompagne agréablement les chicorées hivernales : scarole, frisée, pain de sucre, et aussi quand on les accompagne d’œuf dur ou mollet.

Bien sûr, croûtons aillés voire lardons peuvent aussi s’ajouter !

Rondelles

  • Avec un beau couteau, transformer la boule du radis « chair rouge » en rondelles. Que l’on épluche.
  • Convoquer des tranches de pains de diverses farines. Tranches grillées ou non.

Que l’on déguste beurrées et légèrement salées grâce aux paludiers de Guérande. C’est compliqué de faire plus simple 🙂

Les rondelles peuvent servir de support à diverses tartinades à base végétale, fromage blanc condimenté, pâtés de la mer issus du commerce, etc…

Bâtonnets

  • Avec un beau couteau, transformer la boule du radis « chair rouge » en rondelles. Que l’on épluche.
  • Transformer de même les rondelles en bâtonnets.

Que l’on déguste avec un choix de différentes sauces mixées « maison ».

Dans les livres

Dans les livres

Le radis est de la famille des brassicacées (ex crucifère = fleur en forme de croix) en compagnie de navet, chou, colza, moutarde, giroflée, etc…

  • Le radis d’hiver est de consommation traditionnelle concernant les variétés autochtones type radis noir long et violet long.
  • Le type noir rond est de large diffusion plus récente.
  • Les radis colorés de chair ou de peau, le plus souvent d’origine asiatique, sont de diffusion contemporaine.
Au jardin

Au jardin

Même famille botanique, même objectif de  conservation hivernale, les cultures de navet et radis d’hiver sont menées globalement de la même manière. Avec évidemment des particularités de date de semis selon les variétés.

Nous menons ces cultures en semis direct.

Semis direct

Les Biaux Jardiniers ne travaillent pas en culture «bio-intensive». Mais avec une rotation basée sur les engrais vers pluriannuels et une succession lente des cultures de légumes.

Nous pouvons ainsi « prendre le temps » d’un faux semis avec occultation pour lutter préventivement contre les herbes adventices. Cela nous permet de semer dans un terrain très propre, avec une terre souple car la préparation de sol avant a pu se faire dans de bonnes conditions, et la toile d’occultation protège la préparation finale du tassement par les diverses intempéries.

photo de la planche permanente juste semée avant rebâchage

Le semis est réalisé «en traction animale»…

photo d'ensemble du carré de navet radis occulté avec Matthieu pousant le semoir mécanique

(en mode propulsion) avec un semoir du commerce que les Biaux Jardiniers ont adapté à leurs conditions propres. En effet, pour obtenir une bonne aération des plantes (prévention des maladies), nous avons pour système de ne semer que trois rangs par planche permanente.

photo du semoir modifié pour semer 3 rangs poussé par Matthieu

Avant arrosage du semis, les bâches, qui avaient été ouvertes pour le réaliser sont refixées par dessus pour parfaire l’efficacité de l’occultation et assurer une levée plus homogène.

photo du carré de navet radis complètement rebâché et en cours d'arrosage

Ce choix agronomique impose un suivi rigoureux de la levée des graines. Et d’intervenir dès que c’est nécessaire pour éviter tout risque d’étiolement des jeunes plantules. C’est pourquoi les Biaux Jardiniers débâchent au fur et à mesure les planches concernées,

photo de manipulation des toiles pour dé&bâcher le semis en cours de levée

et remplacent immédiatement la toile d’occultation devenue inutile par un filet anti-insectes de protection devenu, lui,  indispensable.

photo du carré de navet radis partiellement couvert en filet et en occultation

Protection par filets

Pour lutter contre les divers parasites du navet et du radis, les cultures sont protégées par des filets les empêchant physiquement de réaliser leur piqûre de nutrition ou de ponte sur les légumes. Ils sont enlevés lors de chaque intervention (binage, éventuel désherbage manuel, etc…) puis immédiatement reposés en place une fois le travail effectué. C’est la cérémonie des filets.

vue du carré de navet de radis entièrement couvert de filets anti insectes

Ces filets laissent passer l’eau.

photo proche de navet radis en cours de levée sous le filet anti insectes

Une fois la culture bien levée, commencent les binages entre rangs. Toujours pas loin d’une bande fleurie jolie-jolie-jolie 🙂 !

vu depuis la bande fleurie du binage du carré de navet radis avec tracteur et bineuse

Bouger les rampes

Pour entretenir les cultures, il  faut évidemment déplacer les rampes d’arrosage, que ce soit pour enlever provisoirement les filets ou pour biner.

photo de Matthieu en short et casquette qui attrape une rampe pour la déplacer et travailler

Et ensuite bien sûr les remettre à leur juste place de façon à obtenir une répartition homogène de la pluviométrie distribuée.

Binages de précision

Les premiers binages sont réalisés le plus tôt possible après semis, donc entre des rangs de plantes très petites et fragiles. Pour s’en approcher au plus près, et selon les circonstances, le nombre de planches, et bien sûr le stade de développement, etc… on utilise différents outils :

  • manuels avec une seule personne mais pas forcément,
  • avec le tracteur à deux personnes mais obligatoirement.

La houe maraîchère

outil très peu cher et très léger – encore qu’il y en ait des lourdes, que nous préférons éviter – fait «un joli boulot». Contrairement à une bineuse guidée sur le tracteur, on peut utiliser la houe tout seul, ce qui parfois dépanne bien puisque il peut arriver que le Biau Jardinier «ne soit pas toujours deux». La houe, ça peut sembler petit au milieu du carré…

photo des planches juste levées et la houe au travail

mais on voit quand même bien ce qu’elle a fait à gauche, et ce qu’il lui reste à faire à droite !

photo du carré de radis navet que la houe est en train de biner

  • Mais / Et… la houe, c’est de la traction animale, avec ses inconvénients (travail physique en plein air)
  • Mais / Et… la houe, c’est de la traction animale, avec ses avantages (travail physique en plein air).

Bien sûr, ensuite, on remet les filets en place. C’est à nouveau la cérémonie des filets.

photo de repose de filet anti insecte sur un carré de navet et radis

Binage à la Duo

La bineuse Duo

photo de la bineuse Duo, bâti rouge, siège, direction, élément qui peut chevaucher le rang

est utilisée en début de culture, dès que les plantules sont bien visibles,

photo de binage de précision dans les navets et radis au stade plantule

et tant que les feuilles ne sont pas trop développées

photo de détail de l'élément bineur à double roues de terrage, dents lames disques

car il y aurait un risque qu’elles soient coupées par les disques des éléments bineurs.

vue proche de la bineuse au travail sur navet et radis très jeunes

Une pluie peut par exemple, en retardant le binage, empêcher l’usage de la Duo. Le binage à la Duo demande une très bonne coordination entre les deux conducteurs.

photo des 2 conducteurs une sur la bineuse DUO l'autre sur tracteur

C’est une très bonne machine, très précise, très rapide. Mais comme on dit dans les hautes sphères napomacroniennes à costard bleu : «çà coûte un pognon de dingue»… Les Biaux Jardiniers ont pu se lancer il y a pas mal d’années dans cet investissement par l’obtention d’une aide du conseil régional de Bourgogne qui avait dégagé une ligne budgétaire pour aider aux investissements en matériels remplaçant les herbicides chimiques de synthèse. Heureux temps…

vue arrière du travail à la bineuse de précision entre plantules de navet

La modification de certains réglages en fonction du stade de développement de la culture permet de prolonger la période d’utilisation possible de la bineuse Duo.

photo du joli résultat entre rangs du deuxième binage de précision

La bineuse de précision, comme on dit chez les paysans-maraîchers : «safé dubo boulo».

« Butto-binage »

Dès que le binage de précision n’est plus possible suite au développement des plantes, les Biaux Jardiniers ont pour objectif d’empêcher les adventices de se développer aussi sur le rang lui même. Nous réalisons donc des binages qui font en même temps un léger buttage. Comme pour les binages de précision, il y a une alternative de choix :

  • manuellement à la rapette
  • mécaniquement à la Schmotzer.

À la rapette

photo de Matthieu au travail à la râpette à côté d'une bande fleurie

Si les binages précédents ont tous été réalisés à temps, c’est vite fait. Et ça peut être suffisant.

photo de Charline travaillant à la rapette dans les planches de navet et radis

photo de feuilles de navet commençant à couvrir tout l'entre rangs

À la Schmotzer

Pour de plus grandes surfaces, nous utilisons la vieille bineuse Schmotzer que nous avions achetée d’occasion il y a bien bien longtemps à un betteravier du Nord. C’était donc un matériel en grande largeur, nous l’avons adaptée ensuite à notre format de planche permanente.

vu depuis la bande fleurie du binage du carré de navet radis avec tracteur et bineuse

Pour ce travail de binage avec léger buttage,

photo des l'entre rang biné avec léger buttage sur le rang de navet

les éléments de binage sont montés avec les dents « qui vont bien pour çà » 🙂

photo de la bineuse guidée au travail sur la planche permanente

La culture reste ainsi bien «propre» jusqu’au bout, ce qui, après récolte, facilitera le semis immédiat d’un engrais vert hivernant dans de bonnes conditions.

Cérémonie des filets

Pour réaliser les divers binages et « butto-binages » il faut auparavant évidemment enlever les filets anti-insectes

photo de remise en place des filets de protection anti insectes

et le reposer immédiatement après. Gare, le parasites veillent 🙁 !!

photo de la repose de filet par deux Biaux Jardiniers

Cérémonie des rampes

Idem pour les rampes d’arrosage : déplacer…

photo de Matthieu en short et casquette qui attrape une rampe pour la déplacer et travailler

… replacer.

photo du carré de radis navet à nouveau entièrement équipé des filets anti insectes

La cérémonie des filets et des rampes, ça n’est pas forcément le moins long du travail !

Binage d’allées

Les Biaux Jardiniers entretiennent les allées dans toutes les planches permanentes du jardin, qu’elles soient en légume ou en engrais vert, souvent avec des dents de vibro montées sur des éléments bineurs de BPO. Les allées des carré de navets et radis sont donc elles aussi binées mécaniquement, avec Barre Porte-Outils auto-constructible.

panneau de chantierbientôt ici même, une photo, patience nous y travaillons !

Récolte

Pour l’hiver, après arrachage manuel, on coupe les feuilles et range le radis en caisse.

photo de Matthieu à la récolte manuelle de navet et radis en cagette

photo de récolte de radis noir en caisse

Les caisses sont empilées sur palette.

photo de matthieu à la mise en pile des cagettes sur palette

Grâce à notre vieux mât lève palette attelé au tracteur, elles sont remontées au bâtiment sans trop de peine pour le dos des travailleurs.

photo de Matthieu au tracteur équipé du mât lève-palette en route vers le bâtiment

pour être conservées au froid.

Selon les variétés, l’arrachage peut aussi être réalisé avec la souleveuse pour les moins fragiles.

photo d'arrachage mlécanique de la planche entière par triste temps gris

Reprise et engrais vert

Une fois les radis récoltés, reste à incorporer rapidement leurs feuilles au sol. Elles peuvent avoir auparavant été broyées,

photopanneau signalétique de chantier en cours danger travaux

ou pas.

photo des feuilles coupée et alignées sur les planches avant incorporation

Selon les conditions météo du moment, un passage de cultibutte sitôt après récolte est possible si la culture est indemne d’adventices. Dents de planche, disques d’allée et rouleau arrière, l’outil à triple action ameublit et enfouit les restes de la culture.

1/ Les dents du cultibutte fissurent la planche permanente sur tout son  profil.

photo du cultoibutte en reprise de planche de navet récolté

2/ Le double rouleau arrière nous permet par le même passage d’ameublir rapidement en surface la planche récoltée et d’incorporer grossièrement l’andain de feuille. Ça ne serait pas suffisant pour un semis de précision type carotte par ex, mais ça n’est pas à l’ordre du jour ! Et ça l’est assez pour que le semis de l’engrais vert soit possible sans plus attendre : novembre n’est pas la saison où il faut prendre le risque d’attendre car les intempéries menacent toujours !

photo du cultibutte qui fissure le profil de la planche et l'affine en surface

L’incorporation du feuillage n’est pas toujours parfaite, le travail de la planche pas toujours idéal, etc… etc… mais à l’expérience, ce qui nous semble déterminant dans la culture d’un engrais vert, c’est… qu’il soit semé et qu’il pousse 🙂 !

incorporation au cultibutte et sous beau soleil des feuilles de radis d'hiver

Préparation pour vente

Les légumes racine d’hiver distribués dans les paniers des Biaux Jardiniers ne sont quasiment jamais lavés, pour

  • conserver au mieux les qualités,
  • limiter l’oxydation
  • favoriser la conservation chez le consommateur final.

Ils sont simplement brossés.

photo de brossage de légumes racine avant passage à la peseuse pondérale

  • Nous utilisons une petite brosseuse qui permet un travail rapide et apporte une «finition» suffisante. Elle avait été achetée neuve il y a 15 ans.
  • La vieille peseuse pondérale avait été trouvée d’occasion à bas prix sur la façade océanique il y a plusieurs années. Ce système supprime beaucoup du travail pénible et répétitif de manutention manuelle. Tout en garantissant des cagettes du poids prédéfini. Ce vieux matériel, s’il n’est pas une innovation technique, apporte cependant un vrai progrès aux conditions de travail paysan de préparation des légumes pour la vente. Cette machine a été mise à la retraite après 6 années de bons et loyaux services.

*

Des articles illustrant notre actuelle manière de préparer les légumes racines sont en cours de rédaction. Ils seront publiés prochainement.

. panneau de chantier

* * * * *

Découvrir les légumes de saison

Diversité et saisonnalité, c’est possible ! Le climat tempéré bressan et les savoirs-faire paysans proposent une gamme variée de légumes certifiés chaque mois. Toute l’année !

S'abonner
à la lettre d'info

Pour découvrir la ferme et vous abonner à nos paniers :

Biaujardindegrannod.fr

Pour ne rien manquer de nos actualités, inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter :